Détail du tableau : INFORMATIONS SUR LE DISPOSITIF DE PREVENTION DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DES ACTIVITES TERRORISTES

X

Vous consultez la taxonomie v19.01.01 (du 01-01-2019), Pour revenir à la taxonomie actuelle cliquer sur la croix.

Pour accéder aux codes surfi, vous pouvez sélectionner les liens au sein des cellules

B0-Contenu de la remise

Calculé le : Edité le :
SURFI
Unité :
Echéance :
Monnaie :
Instruction 2018-I-05
BLANCHIMENT
B0- CONTENU DE LA REMISE
 
           
Réponses      
1 B1 Évaluation des risques par l'organisme      
2.1 B2-1 Responsable du dispositif de LCB-FT, correspondant / déclarant TRACFIN      
2.2 B2-2 Organisation du dispositif LCB-FT ; Information et formation ; Procédures relatives à la LCB-FT      
3 B3 Contrôle interne du dispositif LCB-FT      
4 B4 Approche groupe      
5 B5 Mesures de vigilance adaptées aux risques BC-FT et détection des opérations suspectes      
6 B6 Gel des avoirs et mesures restrictives      
7.1 B7-1 Questionnaire sectoriel banque      
7.2 B7-2 Questionnaire sectoriel entreprises d'assurance, institutions de prévoyance, mutuelles      
8 B8 Données statistiques      
9 B9 Déclaration annuelle PSP défaillant      
10 B10 Commentaires libres      
       
       
       
             
             
             
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         

B1-Evaluation Risques

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :
Unité : Monnaie :
Instruction 2018-I-05
BLANCHIMENT
B1- EVALUATION DES RISQUES PAR L’ORGANISME
                 
Articles Réponses Commentaires    
Classification des risques    
La classification des risques de votre organisme couvre-t-elle :    
1.010 - l’ensemble des produits ou services offerts ? L.561-4-1 CMF    
1.020 - les conditions particulières de l’ensemble de vos opérations (nature, complexité) ? L.561-4-1 CMF    
1.030 - l’ensemble des canaux de distribution utilisés ? L.561-4-1 CMF    
1.040 - les caractéristiques de l’ensemble de vos clients ? L.561-4-1 CMF    
1.050 - l’ensemble des pays ou territoires d’origine ou de destination des fonds ? L.561-4-1 CMF    
1.060 Avez-vous intégré des facteurs de risques de FT dans votre classification des risques ? L.561-4-1 CMF    
1.070 Y a-t-il eu, au cours de la dernière année civile, un ou plusieurs évènements internes ou externes à l’organisme ayant affecté votre exposition aux risques BC-FT et qui a (ont) donné lieu à une mise à jour en conséquence de la classification des risques ? L.561-4-1 CMF    
1.080 Précisez la date de la dernière mise à jour de la classification des risques de votre organisme.    
       
       
       
             
                 
                 
                 
                 
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           

B2-1-Identité

Calculé le : Edité le :        
SURFI        
Echéance :          
Unité : Monnaie :          
Instruction 2018-I-05          
BLANCHIMENT
B2-1 RESPONSABLE DU DISPOSITIF DE LCB-FT, CORRESPONDANT / DECLARANT TRACFIN
       
   
B2-1 Identité, rattachement hiérarchique et fonctionnel du responsable du dispositif de LCB-FT (L.561-32 CMF)    
N° ligne Qualité Nom Prénom Fonction Date de désignation Numéro de téléphone Courriel Rattachement hiérarchique Rattachement fonctionnel    
C0010 C0020 C0030 C0040 C0050 C0060 C0070 C0080 C0090 C0100    
   
B2-1 Identité du (des) correspondant(s) Tracfin
N° ligne Qualité Nom Prénom Fonction Date de désignation Numéro de téléphone Courriel
C0010 C0020 C0030 C0040 C0050 C0060 C0070 C0080
   
B2-1 Identité du (des) déclarants(s) Tracfin
N° ligne Qualité Nom Prénom Fonction Date de désignation Numéro de téléphone Courriel
C0010 C0020 C0030 C0040 C0050 C0060 C0070 C0080
     
   
                       
                       
                           
       

B2-2-Organisation

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
B2-2 ORGANISATION DU DISPOSITIF DE LCB-FT, INFORMATION ET FORMATION, PROCEDURES RELATIVES A LA LCB-FT
                 
Articles Réponses Commentaires              
Organisation du dispositif LCB-FT              
Votre organisation prévoit-elle une centralisation ou une coordination pour :              
2.010 - l’analyse des anomalies détectées ?              
2.020 -la mise en œuvre des déclarations de soupçon pour les sommes ou opérations dont l’organisme sait, soupçonne ou a de bonnes raisons de soupçonner qu’elles proviennent d’une infraction passible d’une peine privative de liberté supérieure à un an, y compris d’une fraude fiscale lorsqu’il y a présence d’un critère de fraude fiscale ?              
2.030 -la mise en œuvre des déclarations de soupçon ayant un lien avec le financement du terrorisme ?              
2.040 - les réponses aux réquisitions judiciaires ou administratives, ainsi qu’aux droits de communication exercés par Tracfin ?              
Information et formation              
2.050 L’ensemble des préposés et des personnes agissant au nom et pour le compte de votre organisme, qui est en relation avec la clientèle, est-il informé et formé régulièrement aux facteurs de risques spécifiques de financement du terrorisme ? L.561-34 CMF              
Procédures relatives à la LCB-FT              
2.060 Les procédures couvrent-elles l'ensemble des activités de votre organisme exposées aux risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme ? L.561-32, I CMF              
2.070 Les procédures de votre organisme couvrent-elles l’ensemble des obligations LCB-FT qui vous sont applicables ? L.561-32, I CMF              
2.080 Précisez la date de la dernière mise à jour des procédures relatives à la LCB-FT au sein de votre organisme.              
               
               
               
             
             
             
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               

B3-Contrôle Interne

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
B3- CONTRÔLE INTERNE DU DISPOSITIF LCB-FT
                 
Articles Réponses Commentaires              
Contrôle permanent              
3.010 Le contrôle permanent s’assure-t-il du respect des procédures LCB-FT par les préposés de votre organisme et des personnes agissant au nom et pour le compte de votre organisme ?              
En particulier, le contrôle permanent vérifie-t-il les diligences effectuées dans le cadre :                
3.020 - des relations d’affaires identifiées à risque élevé par votre organisme ? L. 561-32, II CMF              
3.030 - des produits, services, relations d’affaires ou canaux de distribution classés par le CMF à risque élevé ? L. 561-32, II CMF              
3.040 - des activités exercées avec des personnes établies dans des États ou territoires mentionnés au I de l'article L. 511-45 du CMF ou par l'intermédiaire d'implantations dans ces États ou territoires ?              
3.050 - des activités exercées en libre prestation de service ?              
3.060 - des activités exercées en libre établissement ?              
  Le contrôle permanent s’assure-t-il: L. 561-32, II CMF              
3.070 - de l’actualisation des éléments de connaissance de la relation d’affaires selon la fréquence définie dans les procédures et adaptée aux risques ?              
3.080 - du traitement diligent des alertes BC-FT ?              
3.090 - des diligences en matière déclarative ?              
3.100 - de la transmission des communications systématiques d’information à Tracfin (COSI) dans les conditions réglementaires ?              
Contrôle périodique              
Le contrôle périodique vérifie-t-il, en particulier: L. 561-32, II CMF              
3.110 - la pertinence de la classification des risques de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme élaborée par votre organisme ?              
3.120 - la cohérence entre la classification et les procédures relatives à la LCB-FT ?              
3.130 - l’efficacité du dispositif de détection et d’analyse des opérations atypiques, y compris la pertinence des seuils et critères de significativité ?              
3.140 - l’efficacité et la pertinence des contrôles mis en œuvre par le contrôle permanent en matière de LCB-FT ?              
3.150 - que les opérations devant donner lieu à une déclaration de soupçon pour fraude fiscale, en particulier sur la base des critères mentionnés aux 4°, 6° et 8° de l’article D.561-32-1 du CMF, sont détectées et déclarées à Tracfin ?              
3.160 - que les opérations devant donner lieu à une déclaration de soupçon de fraude fiscale, en particulier sur la base du critère 15° de l’article D. 561-32-1 du CMF, sont détectées et déclarées à Tracfin ?              
3.170 Précisez la date du dernier contrôle réalisé par le contrôle périodique portant sur tout ou partie du dispositif de LCB-FT de votre organisme.              
  Tierce introduction              
3.180 Question filtre Votre organisme a-t-il recours à un ou plusieurs tiers introducteur(s) pour la mise en œuvre à l’entrée en relation d’affaires des obligations de vigilance à l’égard de la clientèle ? L. 561-7 CMF              
3.190 Votre organisme s’assure-t-il de la mise en œuvre effective des obligations de vigilance par un ou plusieurs tiers introducteur(s) ? L. 561-7 et L. 561-32, II CMF              
Externalisation en matière de LCB-FT              
3.200 Question filtre Votre organisme a-t-il recours à des prestataires pour la mise en œuvre au nom et pour son compte d’activités opérationnelles liées aux obligations LCB-FT ?              
3.210 Votre organisme fait-il appel à des prestataires situés à l’étranger ? Si oui, précisez en commentaire le(s) nom(s) du ou des prestataires ainsi que le(s) pays concerné(s).              
3.220 Votre organisme vérifie-t-il que ses procédures relatives à la LCB-FT sont effectivement mises en œuvre par le prestataire ? L. 561-32, II CMF              
             
                   
                   
                   

B4-Groupe

Calculé le : Edité le :              
SURFI              
Echéance :                    
  Unité : Monnaie :                    
Instruction 2018-I-05                    
BLANCHIMENT
B4- APPROCHE GROUPE
             
                               
Organisation du dispositif de LCB-FT au sein du groupe Articles Réponses Commentaires                  
4.020 Votre organisme a-t-il désigné, au niveau du groupe, une personne responsable de la mise en œuvre du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme ? L. 561-32 CMF                  
               
Identité, rattachement hiérarchique et fonctionnel du responsable groupe du dispositif de LCB-FT (L.561-32 CMF)        
N° ligne Qualité Nom Prénom Fonction Date de désignation Numéro de téléphone Rattachement hiérarchique Rattachement fonctionnel                    
C0010 C0020 C0030 C0040 C0050 C0060 C0070 C0080 C0090                    
           
         
                 
Articles Réponses Commentaires                  
Organisation du dispositif de LCB-FT au sein du groupe                  
4.030 Votre organisme a-t-il mis en place un dispositif d’identification et d’évaluation des risques de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme existant au niveau du groupe ? L.561-4-1 CMF                  
4.040 Précisez la date de la dernière mise à jour du dispositif d’identification et d’évaluation des risques existant au niveau du groupe.                  
4.050 Les procédures groupe organisent-elles le partage des informations au sein du groupe à des fins d’organisation de la vigilance LCB-FT, y compris la remontée des informations vers l’entreprise mère du groupe ? L.561-33, I CMF                  
4.060 Précisez la date de la dernière mise à jour des procédures relatives à l’échange d’informations au niveau du groupe.                  
4.070 Votre organisme effectue-t-il des déclarations de soupçon, en qualité de maison-mère, pour le compte de ses filiales et/ou succursales en France ? L.561-33 I° CMF                  
4.080 Le responsable de la mise en œuvre du dispositif groupe veille-t-il à ce que les entités du groupe appliquent de manière cohérente les procédures définies par l’entreprise-mère ? L.561-32 CMF                  
4.090 Le responsable de la mise en œuvre du dispositif groupe veille-t-il à ce que soient appliquées des mesures au moins équivalentes à celles en vigueur en France en matière de vigilance à l'égard du client, de partage et de conservation des informations et de protection des données dans ses succursales et filiales situées dans l’UE, l’EEE ou dans les pays tiers ? L. 561-33 II°,1° CMF                  
4.100 Le responsable de la mise en œuvre du dispositif groupe veille-t-il à ce que les filiales et succursales situées dans un autre État membre de l’UE ou partie à l’accord sur l’EEE respectent les dispositions LCB-FT applicables dans cet État ? L. 561-33 II°,3° CMF                  
4.110 Le responsable de la mise en œuvre du dispositif groupe est-il en mesure de suivre et d'évaluer la mise en œuvre effective des actions visant à remédier aux dysfonctionnements significatifs relevés par le contrôle permanent ou périodique des dispositifs de LCB-FT des entités du groupe ? L.561-33 CMF                  
4.115 Votre organisme a-t-il recours, au sein du groupe, à des tiers introducteurs se situant dans un pays tiers qui figure sur la liste publiée par la Commission européenne en application de l’article 9 de la directive (UE) 2015/849 du 20 mai 2015 relative à la prévention de l’utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme?
Si oui, préciser en commentaire l’identité de ces tiers introducteurs ainsi que les pays concernés.
L.561-7 CMF                  
Contrôle interne au sein du groupe                  
4.120 Le contrôle interne du groupe vérifie-t-il la mise en œuvre du dispositif LCB-FT au niveau du groupe? L.561-33 CMF                  
4.130 Précisez la date du dernier contrôle réalisé par le contrôle périodique du groupe portant sur la mise en oeuvre de tout ou partie du dispositif LCB-FT du groupe dans une entité située à l’étranger ou en France.
Précisez en commentaire s’il s’agit d’une entité située en France ou à l’étranger.
                 
4.140 Précisez la date du dernier contrôle réalisé par le contrôle périodique du groupe portant sur la mise en oeuvre de tout ou partie du dispositif de gel des fonds ou ressources économiques dans une entité du groupe située à l’étranger ou en France.
Précisez en commentaire s’il s’agit d’une entité située en France ou à l’étranger.
                 
Échanges d'informations nécessaires à l'organisation de la LCB-FT                  
Le responsable de la mise en œuvre du dispositif groupe est-il tenu informé : L.561-33 CMF                  
4.150 - de l'existence de déclarations de soupçon effectuées auprès d'une cellule de renseignement financier par une entité de votre groupe ? Si non, préciser en commentaires les implantations concernées.                  
4.160 - du contenu des déclarations de soupçon effectuées auprès d'une cellule de renseignement financier par une entité de votre groupe ? Si non, préciser en commentaires les implantations concernées.                  
  Votre organisme a-t-il des succursales ou des filiales dont le droit applicable localement empêche le responsable du dispositif groupe d'avoir accès sur pièces et/ou sur place : L.561-33 CMF                  
4.170 - aux données d’identification des clients et des bénéficiaires effectifs?
Si oui, préciser en commentaires du questionnaire les implantations concernées
                 
4.180 - aux informations nécessaires à la connaissance du client ou à tout autre élément d'information pertinent sur un client ?
Si oui, préciser en commentaires du questionnaire les implantations concernées
                 
4.190 - aux informations liées à la détection d’anomalies dans le cadre d’une relation d’affaires ?
Si oui, préciser en commentaires du questionnaire les implantations concernées
                 
4.200 - aux informations relatives à une opération particulièrement complexe ou d’un montant inhabituellement élevé ou ne paraissant pas avoir de justification économique ou d’objet licite donnant lieu à un examen renforcé ?
Si oui, préciser en commentaires du questionnaire les implantations concernées
                 
                           
                               
                               
                               
                                 
                                 

B5-Mesures de Vigilance

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
B 5 - MESURES DE VIGILANCE ADAPTEES AUX RISQUES BC-FT ET DETECTION DES OPERATIONS SUSPECTES
                     
Articles Réponses Commentaires      
Activités      
Obligations d'identification du client et du bénéficiaire effectif et recueil d'informations relatives à l'objet et à la nature de la relation d'affaires      
5.005 Les produits ou opérations de votre organisme relèvent-ils exclusivement des cas mentionnés à l'article R.561-16 du CMF ?
Si réponse OUI à cette question, les organismes répondent uniquement aux questions n° 5130 et suivantes, jusqu’ à la question n° 5200.
L 561-9 II CMF      
Votre dispositif prévoit-il qu'avant d'entrer en relation d’affaires, votre organisme :  L.561-5 CMF,
L.561-5-1 CMF
     
5.010 - identifie et vérifie l’identité du client, et le cas échéant, du bénéficiaire effectif ?      
5.020 - recueille les informations sur la situation professionnelle, économique et financière des clients, selon une intensité graduée en fonction des risques présentés par la relation d’affaires ?      
5.030 Dans l’hypothèse où la vérification d’identité du client et le cas échéant, du bénéficiaire effectif, ou le recueil d’informations sur l’objet et la nature de la relation d’affaires s’avère impossible, votre organisme s’abstient-il de nouer la relation d’affaires ? L. 561-8 CMF      
5.040 Votre dispositif prévoit-il d’élaborer un profil de la relation d’affaires ? L. 561-32 I CMF      
Personnes politiquement exposées      
Votre dispositif vous permet-il de détecter les personnes politiquement exposées : L. 561-10 2°,
CMF
     
5.050 - lors de l'entrée en relation d'affaires ?      
5.060 - pendant la relation d'affaires ?      
5.070 Votre dispositif prévoit-il que votre organisme se renseigne sur l’origine des fonds et du patrimoine des PPE ?      
Mesures de vigilance simplifiées      
5.080 Appliquez-vous des mesures de vigilance simplifiées pour des risques faibles de BC-FT autres que ceux prévus par la règlementation LCB-FT ? L. 561-4-1 et L. 561-9 1° CMF      
Mesures de vigilance complémentaires      
5.090 Votre dispositif prévoit-il que des mesures de vigilance complémentaires soient mises en œuvre lorsque la relation d’affaires, le produit ou l'opération relève de l'un des cas mentionnés à l'article L. 561-10 du CMF ? L.561-10 CMF      
Mesures de vigilance renforcées      
5.100 Appliquez-vous des mesures de vigilance renforcées pour des risques élevés de BC-FT autres que ceux prévus par la règlementation LCB-FT ? L.561-4-1 et L. 561-10-1 I CMF      
5.110 Votre dispositif prévoit-il de mettre en œuvre des mesures de vigilance adaptées dans les situations de désignation par Tracfin, en application de l’article L. 561-26 du CMF, d’opérations ou de clients présentant un risque élevé de BC ou de FT ? L. 561-26 CMF      
5.120 Tracfin a-t-il désigné à votre établissement au cours de la dernière année civile des opérations à risque élevé, en application de l’article L.561-26 du CMF ? L. 561-26 CMF      
Dispositif de surveillance des opérations      
5.130 Votre organisme s’est-il doté d’outils automatisés de détection des opérations atypiques ou suspectes ?      
Examen renforcé      
5.140 Votre dispositif prévoit-il de consigner, dans le cadre d’un examen renforcé, un ou plusieurs justificatifs selon le cas de figure corroborant l’analyse ayant conduit à la clôture de ce dernier et qui soient de nature à expliquer l’opération ? L. 561-10-2 CMF      
OBLIGATIONS DÉCLARATIVES      
5.150 Votre dispositif prévoit-il d'effectuer une déclaration de soupçon en présence de sommes ou opérations que vous savez, soupçonnez ou avez de bonnes raisons de soupçonner provenir d'une infraction passible d'une peine privative de liberté supérieure à un an ou être liées au financement du terrorisme ? L. 561-15, I CMF      
5.160 Votre dispositif prévoit-il d'effectuer une déclaration de soupçon en présence de sommes ou opérations que vous savez, soupçonnez ou avez de bonnes raisons de soupçonner provenir d'une fraude fiscale lorsqu'il y a présence d'au moins l'un des critères définis par l’article D. 561-32-1 du CMF ? L. 561-15, II CMF      
5.170 Votre dispositif prévoit-il une analyse de l’opportunité d’effectuer une déclaration de soupçon lorsqu’il est mis un terme à la relation d’affaires dans les conditions de l’article L.561-8, I du CMF ? L. 561-8, I et L. 561-15 CMF      
5.180 Votre dispositif prévoit-il que les déclarations de soupçon comportent les éléments d’analyse qui ont conduit à déclarer la ou les opération(s), et le cas échéant qu’elles sont accompagnées de toute pièce utile à leur exploitation ? L.561-15 CMF      
5.190  Les informations de nature à infirmer, conforter ou modifier les éléments contenus dans une déclaration de soupçon est-elle portée à la connaissance de Tracfin de manière adaptée et diligente au cas d’espèce ? L. 561-15, IV CMF      
5.200 Vos procédures contiennent-elles des dispositions relatives à la confidentialité de l'existence, du contenu et des suites réservées à une déclaration de soupçon ?  L.561-18 CMF      
5.210 Votre dispositif prévoit-il de communiquer systématiquement à Tracfin les éléments d’information relatifs aux opérations de dépôts et retraits d’espèces sur un compte, conformément à la réglementation en vigueur ? L. 561-15-1, II CMF      
             
                 
                 
                 
             
             
                 
                 

B6-Gel des Avoirs

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
 B 6 - GEL DES AVOIRS ET MESURES RESTRICTIVES
                     
Articles Réponses Commentaires      
Votre dispositif permet-il de détecter, dès l’entrée en vigueur d’une nouvelle mesure nationale ou européenne de gel des avoirs : Règlements européens portant mesures restrictives ;
L. 562-4 et L.562-5 CMF(1)
             
 6.010 - une personne ou entité dont les avoirs sont gelés avant toute entrée en relation d’affaires ou l’exécution d’une opération avec un client occasionnel ?              
 6.020 - les relations d’affaires en cours avec une personne ou entité faisant l’objet d’une mesure de gel ?              
  6.030 - les fonds ou ressources économiques reçus ou détenus pour le compte d’un client faisant l’objet d’une telle mesure ?              
 6.040 - les fonds et ressources économiques qui n’appartiennent pas à une personne ou entité faisant l’objet d’une mesure de gel des avoirs mais qui sont contrôlés par celle-ci ?              
 6.050 Votre organisme s’est-il doté d’un dispositif adapté à ses activités pour s’assurer qu’aucun fond ou ressource économique n’est mis directement ou indirectement à la disposition d’une personne ou d'une entité faisant l'objet d'une mesure de gel ?              
 6.060 Votre dispositif permet-il de mettre en œuvre, dès leur entrée en vigueur, les mesures de gel en bloquant l’exécution des opérations interdites en raison de la mesure de gel ?              
 6.070 Dans l’hypothèse où votre organisme est doté d’un outil automatisé de filtrage, celui-ci prend-il en compte les variations orthographiques des noms et prénoms ou dénominations de ces personnes ou entités qui ne correspondraient pas exactement à ceux inscrits sur les listes européennes et nationales de gel ?              
Votre organisme s’est-il doté d’une procédure relative à la mise en œuvre des mesures nationales et européennes de gel des avoirs qui prévoit notamment :              
 6.080 - le traitement des opérations ou de la relation d’affaires avec une personne ou entité faisant l’objet d’une mesure de gel ?              
 6.090 - les diligences à mener pour traiter les alertes, y compris les homonymies ?              
 6.100 Le contrôle permanent et périodique s’assure-t-il de la mise en œuvre, dès leur entrée en vigueur, des mesures de gel des fonds ou ressources économiques ?              
 6.110 Précisez la date du dernier contrôle réalisé au sein de votre organisme par le contrôle périodique portant sur tout ou partie du dispositif de gel des fonds ou ressources économiques.              
 6.120 Votre organisme informe-t-il sans délai la Direction générale du Trésor des fonds ou ressources économiques détenus ou reçus pour le compte de personnes ou entités faisant l’objet d’une mesure de gel ainsi que de toute action de mise en œuvre d’une mesure de gel ?              
(1) Dispositions modifiées par l’ordonnance n°2016-1575 du 24 novembre 2016 qui entre en vigueur le 1er juillet 2017              
             
                 
                 
                 
                     

B7-1-Secteur Banque

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
B 7-1 – QUESTIONNAIRE SECTORIEL BANQUE
                   
Articles Réponses Commentaires      
Questionnaire sectoriel prestataires de services de paiement (PSP)              
Question filtre (seuls répondent au questionnaire sectoriel PSP les organismes mentionnés au I de l’article L. 521-1 du CMF et la Caisse des dépôts et consignations)            
 7.010 Votre organisme est-il un prestataire de services de paiement au sens du I de l’article L. 521-1 du CMF ou la Caisse des dépôts et consignations ?              
Obligations de vigilance en matière de chèques            
 7.020 Question filtre Votre organisme tient-il des comptes (de dépôt ou de paiement) ?              
 7.030 Votre organisme a-t-il mis en place un dispositif de contrôle des chèque ? art. 4, 7, 9 et 11 du règlement no 2002-01 CRBF            
Obligations de vigilance en matière de monnaie électronique            
Question filtre (seuls répondent aux questions relatives à la monnaie électronique les organismes qui répondent OUI à la question 7.040)            
 7.040 Votre organisme émet-il de la monnaie électronique ?            
 7.050 La monnaie électronique émise répond-elle aux conditions de l’article R. 561-16-1 du CMF (monnaie électronique « anonyme ») ? R. 561-16 5° CMF            
 7.060 Votre dispositif prévoit- il la vérification d’identité du client quel que soit le montant lors du chargement du support de monnaie électronique au moyen d’espèces ? R. 561-16 5° CMF            
 7.070 Votre dispositif prévoit-il la mise en œuvre de mesures de vigilance lors du remboursement et/ou du retrait en espèces de la monnaie électronique, dont le montant est supérieur à 100 euros ? R. 561-16 5° CMF            
 7.080 Votre organisme dispose-t-il d’un système de surveillance des opérations inhabituelles ayant comme support la monnaie électronique, que celle-ci soit « anonyme » ou non ? L. 561-9-1 CMF            
 7.090 Question filtre Votre organisme émet-il de la monnaie électronique utilisable au moyen d’un support physique ? L. 315-9 CMF            
 7.100 Votre organisme met-il en place des contrôles permettant de s’assurer du respect des plafonds de stockage, de chargement au moyen d’espèces ou de monnaie électronique et de remboursement/retrait en espèces ? D. 315-2 CMF            
 7.110 Vos procédures prévoient-elles de recueillir et conserver les informations et les données techniques relatives à l’activation, au chargement et à l’utilisation de la monnaie électronique au moyen d’un support physique aux fins de sa traçabilité ? L. 561-12 CMF            
Obligations dans le cadre des transferts de fonds            
 7.120 Question filtre Votre organisme exécute-t-il, reçoit-il ou transmet-il des transferts de fonds relevant du champ d’application du règlement (UE) n°2015/847 ? Règlement européen n° 2015/847            
 7.130 Vos procédures prévoient-elles que des contrôles permanents et périodiques soient mis en œuvre afin de veiller à la conformité et au caractère adapté du dispositif déployé au titre du respect des règles applicables aux transferts de fonds définies dans le règlement (UE) 2015/847 sur les informations accompagnant les transferts de fonds ? Règlement européen n° 2015/847            
 7.140 Votre organisme a-t-il restreint ou mis fin aux relations d’affaires avec des PSP qui ont omis de manière répétée de fournir les informations requises sur le donneur d’ordre ou le bénéficiaire, au cours de la dernière année civile ? Si oui, préciser le(s) PSP concerné(s) dans le tableau B9. Art. 8.2 et 12.2 du règlement UE 2015/847            
Obligations de vigilance en tant que prestataire de services de paiement du donneur d’ordre            
 7.150 Vos procédures internes prévoient-elles de veiller à ce que les transferts de fonds émis soient accompagnés des informations requises sur le donneur d'ordre et le bénéficiaire ? art. 4, 5 et 6 règlement UE 2015/847            
 7.160 Vos procédures prévoient-elles de répondre à toute demande relative aux informations manquantes ou incomplètes sur le donneur d'ordre ou le bénéficiaire, dans les trois jours ouvrables suivant la réception de la demande d'un autre prestataire de services de paiement pour les transferts de fonds au sein de l'Union européenne ? art. 5 règlement UE 2015/847            
Obligations de vigilance en tant que prestataire de services de paiement intermédiaire            
 7.170 Votre dispositif permet-il de transmettre les éléments d'information sur le donneur d'ordre et le bénéficiaire accompagnant les transferts de fonds sans remettre en cause leur intégrité ? art. 10 règlement UE 2015/847            
 7.180 Votre organisme a-t-il mis en place un processus de détection des éléments d'information manquants sur le donneur d’ordre ou le bénéficiaire ? art. 11.2 règlement UE 2015/847            
 7.190 Votre organisme a-t-il mis en place des procédures fondées sur les risques pour déterminer s’il y a lieu d’effectuer, de rejeter ou de suspendre un transfert de fonds qui n’est pas accompagné des informations requises sur le donneur d’ordre et le bénéficiaire ? Art. 12.1 règlement UE 2015/847            
Obligations de vigilance en tant que prestataire de services de paiement du bénéficiaire            
Votre dispositif permet-il de détecter, selon une approche par les risques, les éléments d’information manquants ou incomplets sur le donneur d’ordre ou le bénéficiaire :  Art. 7.2 règlement UE 2015/847            
 7.200 - en temps réel, à réception du transfert de fonds ?            
 7.210 - a posteriori, en procédant à un contrôle par échantillonnage ?            
 7.220 Votre organisme a-t-il mis en place des procédures fondées sur les risques pour déterminer s’il y a lieu d’effectuer, de rejeter ou de suspendre un transfert de fonds qui n’est pas accompagné des informations requises sur le donneur d’ordre et le bénéficiaire ? Art. 8.1 règlement UE 2015/847            
Agents et distributeurs            
 7.230 Question filtre Votre organisme a-t-il recours à un ou plusieurs agents, dans les conditions du I de l’article L. 523-1 du CMF, et/ou à un ou plusieurs distributeurs, dans les conditions des articles L. 525-8 et suivants du CMF ?  L. 523-1 ou L. 525-8 du CMF            
Votre organisme a –t-il défini des procédures spécifiques qui prévoient : L. 561-32 du CMF            
 7.240 - les modalités de mise en œuvre par ses agents et/ou distributeurs de monnaie électronique des obligations de vigilance prévues par le CMF ?            
 7.250 - les modalités d'échange d'informations de votre établissement avec ses agents et/ou ses distributeurs ?            
 7.260 - que les agents et/ou les distributeurs de monnaie électronique bénéficient d'une formation et d'une information régulières en matière de LCB-FT et adaptées à leurs activités ?            
 7.270 Le dispositif de contrôle interne (permanent et périodique) de votre organisme permet-il de s'assurer que le(s) agent(s) et/ou le(s) distributeur(s) se conforment à votre dispositif de LCB-FT ? L. 561-32 du CMF            
 7.280 Préciser le nombre de distributeurs exerçant leurs activités sur le territoire national auquel votre organisme a eu recours au cours de la dernière année civile.            
Transmission de fonds            
 7.290 Question filtre Votre organisme effectue-t-il des opérations de transmission de fonds ? L.314-1 du CMF            
 7.300 Votre organisme s'assure-t-il de l'identification et de la vérification d'identité du client ou le cas échéant, du bénéficiaire effectif, quel que soit le montant de l'opération ?            
 7.310 Votre dispositif prévoit-il de communiquer systématiquement à Tracfin les éléments d’information relatifs aux opérations de transmission de fonds conformément au CMF ? L. 561-15-1, I, CMF            
 7.320 Votre organisme a-t- il défini dans ses procédures internes des critères permettant de distinguer les clients occasionnels des clients en relation d’affaires ? L. 561-2-1 CMF            
 7.330 Votre organisme définit-il des critères de significativité permettant de détecter des opérations de transmission de fonds atypiques et suspectes ? L. 561-10-2 CMF            
Correspondance bancaire transfrontalière            
Question filtre (seuls répondent aux questions relatives à la correspondance bancaire transfrontalières les organismes qui répondent OUI à la question 7.340)            
 7.340 Votre organisme entretient-il une ou plusieurs relation(s) de correspondance bancaire transfrontalière ? Cf. article 3§8 de la directive (UE) 2015/849            
 7.350 Votre organisme met-il en œuvre les mesures de vigilance complémentaires spécifiques telles que définies par le CMF ? L. 561-10-3 CMF            
 7.360 Votre organisme ouvre-t-il des comptes de correspondant qui sont utilisés directement par des tiers indépendants pour l’exécution de leurs propres opérations ?            
 7.370 Les opérations réalisées dans le cadre de cette activité sont-elles intégrées au dispositif de suivi et d’analyse de vos relations d’affaires ?            
 7.380 Cette activité fait-elle l’objet de contrôles permanent et périodique ?            
 7.390 Votre organisme a-t- il mis un terme, au cours de la dernière année civile, à des relations de correspondance bancaire transfrontalière ?
Si oui, préciser les pays d’implantation des établissements clients concernés
L. 561-8 CMF            
               
               
               
               
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     

B7-2-Secteur Assurance

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
B 7-2– QUESTIONNAIRE SECTORIEL ENTREPRISES D'ASSURANCE, INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE, MUTUELLES
                     
Articles Réponses Commentaires      
Questionnaire sectoriel Entreprises d'Assurance, Institutions de Prévoyance, Mutuelles            
 7.400 Question filtre Votre organisme est-il un organisme d’assurance au sens des 2°, 2°bis, 2° ter , 2° quater, 2° quinquies et 2° sexies de l’article L. 561-2 du CMF qui réalise des opérations d’assurance-vie ou de capitalisation ?            
Identification et vérification d’identité du bénéficiaire des contrats d’assurance-vie ou de capitalisation            
Vos procédures prévoient –elles l’identification et la vérification d’identité au plus tard au moment du versement des sommes : L. 561-5, III CMF            
 7.410 - du bénéficiaire du contrat d’assurance vie ou de capitalisation ?          
 7.420 - et le cas échéant, du bénéficiaire effectif du bénéficiaire?          
 7.430 Vos procédures prévoient-elles de déterminer par des moyens adaptés si le bénéficiaire du contrat d’assurance vie ou de capitalisation, et le cas échéant le bénéficiaire effectif du bénéficiaire, est une personne politiquement exposée au plus tard au moment du versement des sommes ? L. 561-10, 2° CMF          
 7.440 Dans l’hypothèse où le bénéficiaire du contrat d’assurance vie, et/ou le cas échéant son bénéficiaire effectif est une PPE, vos procédures prévoient-elles une information d’un membre de l’organe exécutif ou toute personne habilitée à cette effet par l’organe exécutif avant le versement des sommes ? L. 561-10, 2° CMF          
Versement des primes en espèces          
 7.450 Vos procédures prévoient-elles d'accepter des versements en espèces ? Si oui, préciser en commentaires le montant maximal autorisé d’un versement en espèces. L. 561-32 et L. 112-6 CMF            
Obligations de vigilance à l’égard des bons, titres ou contrats de capitalisation au porteur            
 7.460 Question filtre Votre organisme a-t-il procédé au cours de la dernière année civile à des opérations de remboursement de contrats, titres ou bons de capitalisation au porteur ? L.561-10, 3° CMF            
 7.470 Dans cette hypothèse, votre organisme a-t-il mis en oeuvre des mesures de vigilance complémentaires à l’égard du porteur ou le cas échéant, de son bénéficiaire effectif ? L.561-10, 3° CMF          
               
               
               
               
                   
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     
                     

B8-Données Statistiques

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
B 8 – DONNÉES STATISTIQUES
                     
Articles Réponses Commentaires      
Formation du personnel              
 8.010 Précisez le nombre de préposés et de personnes agissant au nom et pour le compte de votre organisme, dont l'activité est exposée aux risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, et ayant bénéficié, au cours de la dernière année civile d'une formation sur les procédures relatives à la LCB-FT.              
 8.020 Précisez le pourcentage de préposés et de personnes agissant au nom et pour le compte de votre organisme ayant bénéficié, au cours de la dernière année civile, d'une formation sur les procédures relatives à la LCB-FT par rapport à l'ensemble des préposés et des personnes agissant au nom et pour le compte de votre organisme ou du groupe, dont l'activité est exposée aux risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.              
Effectifs              
 8.030 Préciser le nombre de préposés et de personnes agissant au nom et pour le compte de votre organisme (en ETP) qui participent au dispositif de prévention du risque BC-FT, à l’exclusion des chargés de clientèle ou commerciaux et des personnes en charge du contrôle périodique.              
Vigilance à l'égard de la clientèle              
 8.040 Préciser le nombre d’alertes générées par le dispositif de détection des opérations atypiques ou suspectes au cours de la dernière année civile.              
 8.050 Préciser le nombre d’alertes clôturées au cours de la dernière année civile.              
 8.060 Précisez le nombre de dossiers d’examen renforcé consignés au cours de la dernière année civile.              
 8.070 Précisez le nombre de dossiers d’examen renforcé qui ont fait l’objet d’une déclaration de soupçon au cours de la dernière année civile.              
 8.080 Préciser, au sein de vos relations d’affaires, le nombre de PPE.              
Préciser le pourcentage de relations d’affaires classées en risque élevé par votre organisme avec des :              
 8.090 - personnes physiques              
 8.100 - personnes morales              
 8.110 - constructions juridiques (de type trusts ou fiducies              
 8.120 Préciser le nombre de personnes à risque élevé ayant fait l’objet d’une désignation par Tracfin à votre établissement au cours de la dernière année civile.              
Déclaration à Tracfin au cours de la dernière année civile              
Déclarations effectuées par le (les) déclarant(s) Tracfin              
 8.130 - nombre total de déclaration de soupçon              
 8.140 - dont au titre de l'application du II de l'article L. 561-15 du CMF lorsqu’il y a présence d’au moins l’un des critères de fraude fiscale définis par le CMF (déclarations de soupçon dites de « fraude fiscale »)              
 8.150 - dont au titre de l’application du V de l’article L. 561-15 du CMF (tentatives d’opérations suspectes)              
 8.160 - dont au titre de l'application du IV de l'article L. 561-15 du CMF (déclarations dites « complémentaires »)              
 8.170 - dont les éléments d’analyse font ressortir un soupçon de lien avec le financement du terrorisme              
 8.180 - nombre de déclarations de soupçon effectuées avant l’exécution de l’opération suspecte               
 8.190 - montant total des opérations déclarées (en euros)              
Précisez le délai moyen entre l'exécution des opérations et leur déclaration (en jours) à Tracfin, au cours de la dernière année civile, en application du I au III de l'article L. 561-15 du CMF :              
 8.200 - pour les sommes ou opérations dont l’organisme sait, soupçonne ou a de bonnes raisons de soupçonner qu’elles proviennent d’une infraction passible d’une peine privative de liberté supérieure à un an, y compris d’une fraude fiscale lorsqu’il y a présence d’un critère de fraude fiscale              
 8.210 - pour les sommes ou opérations dont l’organisme sait, soupçonne ou a de bonnes raisons de soupçonner qu’elles sont liées au financement du terrorisme              
 8.220 Précisez le délai moyen (en jours), au cours de la dernière année civile, entre la rupture de la relation d’affaires en application de l’article L. 561-8 et la déclaration à Tracfin, lorsque celle-ci est postérieure.              
 8.230 Précisez le délai moyen (en jours) de réponse de votre organisme lorsque Tracfin demande, en application de l’article L. 561-25 du CMF, que les documents, informations ou données conservés, quel que soit le support utilisé, lui soient communiquées.)              
Non établissement ou rupture de la Relation d’affaires              
Question filtre              
 8.240 Votre organisme est-il un organisme d’assurance au sens des 2°, 2°bis, 2° ter , 2° quater, 2° quinquies et 2° sexies de l’article L. 561-2 du CMF, qui réalise des opérations d’assurance-vie ou de capitalisation ?
Si OUI, répondre à la question 8.250, si NON, répondre à la question 8.260.
             
SECTEUR DE L'ASSURANCE              
 8.250 Précisez, au cours de la dernière année civile, le nombre de cas n’ayant pas donné lieu à l’établissement d’une relation d’affaires dans les conditions prévues à l’article L. 561-8 du CMF.              
SECTEUR DE LA BANQUE              
 8.260 Précisez, au cours de la dernière année civile, le nombre de relations d’affaires clôturées en application de l’article L. 561-8 du CMF.              
Bons, titres et contrats au porteur              
Encours de bons, titres et contrats au porteur              
 8.280 Nombre              
 8.290 Montant              
Remboursement de bons, titres et contrats au porteur au cours de la dernière année civile              
 8.320 Nombre de bons, titres ou contrats remboursés              
 8.330 Montant              
Mise en œuvre des mesures de gel des fonds, instruments financiers ou ressources économiques              
 8.440 Précisez le nombre de déclarations de mise en œuvre de mesures de gel effectuées par votre organisme à la Direction générale du Trésor au cours de la dernière année civile              
Préciser le nombre d’alertes générées au cours de la dernière année civile par le dispositif de gel des avoirs :               
 8.450 - sur les flux              
 8.460 - sur la base clientèle              
 8.470 Préciser le délai moyen de traitement des alertes en matière de gel sur la base clientèle (en jours).               
 8.480 Préciser le nombre de déclarations de soupçon au cours de la dernière année civile effectuées à l’égard de relations d’affaires qui ont des liens avec une personne ou entité faisant l’objet d’une mesure de gel.              
                 
                 
                 

B9-PSP

Calculé le : Edité le : 04-11-19
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
  Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
B 9 – DECLARATION ANNUELLE RELATIVE AUX VIREMENTS DE FONDS RECUS D'UN OU PLUSIEURS PRESTATAIRES DE SERVICES DE PAIEMENT
                     
Tableau B9 : Déclaration relative aux transferts de fonds reçus d’un ou des prestataire(s) de services de paiement pour lesquels les informations sur le donneur d’ordre ou le bénéficiaire sont régulièrement manquantes ou incomplètes conformément aux articles 8§2 et 12§2 du Règlement (UE) 2015/847sur les informations accompagnant les transferts de fonds et des orientations communes des autorités européennes de supervision, prises en application de l’article 25 du règlement susmentionné.          
                     
B9- Déclaration annuelle- PSP défaillant intervenant dans la chaîne de paiement      
N° ligne Code établissement (par exemple, code BIC) du PSP ou PSPI omettant de manière répétée de fournir les opérations requises Dénomination sociale du PSP ou PSPI omettant de manière répétée de fournir les opérations requises Pays d’implantation du PSP ou PSPI omettant de manière répétée de fournir les opérations requises Préciser si le PSP défaillant agit comme PSP du donneur d'ordre (PSP DO) ou comme PSP intermédiaire (PSPI) Nombre total de transferts de fonds reçus du PSP pour lesquels les informations requises au sens du règlement n° 2015/847 sont manquantes ou, le cas échéant, incomplètes sur la période d’observation des manquements, en précisant cette période Nombre total de transferts de fonds reçus du PSP sur la période d’observation des manquements Brève description des manquements identifiés et des raisons éventuellement invoquées par le PSP ou PSPI omettant de manière répétée de fournir les informations requises pour justifier ce manquement Bref résumé des mesures prises par le PSP ou PSPI notifiant pour obtenir les informations manquantes      
C0010 C0020 C0030 C0040 C0070 C0050 C0080 C0090 C0100      
     
                       
                       
                       
                     

B10-Commentaires

Calculé le : Edité le :
SURFI
Echéance :      
  Unité : Monnaie :      
Instruction 2018-I-05      
BLANCHIMENT
B 10 – COMMENTAIRES LIBRES
                     
Commentaires                
  10.010                
  10.020                
  10.030                
  10.040                
  10.050                
  10.060                
  10.070                
  10.080                
  10.090                
  10.100                
  10.110                
  10.120                
  10.130                
  10.140